AWIO21 FMEE 171150

CENTRE DES CYCLONES TROPICAUX / CMRS DE LA REUNION / METEO-FRANCE

 

BULLETIN SUR L'ACTIVITE CYCLONIQUE ET LES CONDITIONS
METEOROLOGIQUES TROPICALES SUR LE SUD-OUEST DE L'OCEAN INDIEN

 

LE 17/01/2022 A 1200 UTC

 

PARTIE 1:

AVIS SPECIAUX EN COURS:

 

PARTIE 2 :
ACTIVITE DANS LE DOMAINE TROPICAL:

Le flux de mousson trans-équatorial est surtout présent à l'ouest de 70°E. La convergence avec l'alizé reste mal définie mais la configuration des vents de basses couches permet de définir une branche de Talweg de Mousson (TM) entre 60 et 75°E et de 11°S à 14°S. L'activité convective est essentiellement présente à proximité de cette branche du TM, entre le sud-est d'Agaléga et les Chagos, où elle continue de se renforcer par rapport aux jours précédents. La convergence est en effet favorisée par une poussée de vents d'ouest à nord-ouest sur la façade nord du TM en lien avec une activité ondulatoire favorable, en particulier le passage d'une onde de Kelvin.
Une autre zone de convection se situe dans le canal du Mozambique autour de 14°S dans la convergence du flux de mousson et d'un flux de Sud.

Un minimum dépressionnaire devrait faire son apparition au sein de ce TM au cours des prochaines 48h, entre Agaléga et Saint-Brandon. Toutefois, les conditions environnementales ne sont pas optimales en début de période, avec un cisaillement modéré de secteur est, de l'air sec de moyenne troposphère, ainsi qu'une convergence de basses couches un peu faible côté sud. Les conditions deviennent plus favorables à partir de jeudi et surtout en fin de semaine avec le renforcement d'une dorsale subtropicale au sud-est des Mascareignes donnant un alizé plus affirmé, venant converger de manière plus efficace avec un flux de mousson qui, de son côté, s'intensifie également sous l'impulsion de l'activité ondulatoire équatoriale. En parallèle, la masse d'air devrait devenir plus humide sur toute la couche au voisinage de ce minimum. Dans ces conditions, les chances de développement deviennent plus sérieuses en fin de semaine sur une zone située au large du nord des Mascareignes et à l'est de Madagascar. Ce scénario de développement est conforté par les prévisions ensemblistes GEFS et EPS ainsi que certains scénarios déterministes, avec des probabilités devenant plus significatives à partir de vendredi, laissant envisager un risque modéré de cyclogénèse en toute fin de semaine. Ce risque pourrait éventuellement concerner les abords immédiats de la côte orientale de Madagascar selon une partie des scénarios.

Par ailleurs, le renforcement du TM en fin de semaine jusqu'au centre du bassin pourrait favoriser l'émergence d'une seconde zone de vorticité située plus à l'est, à l'Est du 70°E. Certains scénarios suggèrent là aussi un développement en tempête, à partir de samedi. Il existe alors un risque très faible de formation de tempête tropicale en toute fin de période.

Le risque de formation d'une tempête tropicale devient faible à partir de jeudi puis modéré à partir de vendredi au large ou à proximité de la côte est de Madagascar et au large du nord des Mascareignes. Il est très faible sur l'Est du bassin en toute fin de période.

 

NOTA BENE: La probabilité donnée est une estimation des "chances" de formation d'une tempête tropicale modérée sur le bassin au cours des 5 prochains jours:

Très faible:       inf. à 10%              Modérée:        30% à 60%       
Très importante:      sup. à 90%
Faible:            10% à 30%          Importante:        60% à 90%
                                                                                                                                        
Le bassin du Sud-Ouest de l'Océan Indien s'étend de l'équateur à 40S et des côtes africaines jusqu'à 90E.